MIROIRS SHISHA

 

IMG_2107

 

sac fait suite à un cours pris avec Sophie Furbeyre à Sainte Marie aux Mines en 2007

IMG_2108

 

ci-dessus et ci-dessous, miroirs shisha  et pour les broder vous-memes c'est ICI ou ICI  et ICI

IMG_2109

C’est dans le sous-continent indien qu’on a commencé à intégrer des miroirs dans les broderies, plus précisément dans les provinces du Gujarat et du Rajasthan en Inde et du Sind au Pakistan : autant de zones arides où l’eau est rare. La profusion de miroirs : les shisha, dont on embellit costumes de fêtes et de mariages évoque le plaisir que les peuples de ces régions prennent à voir la lumière se refléter sur l’eau. C’est aussi une conséquence des rapports commerciaux avec l’Europe : les navires de commerce utilisaient des miroirs brisés comme ballast, mais à l’origine on se servait de morceaux de mica* trouvés dans le désert du Sind

 

Technique :

Le verre à miroir, fabriqué à Kavadganj, dans le Gujarat, sous forme de grandes sphères, est d’abord brisé en menus morceaux puis vendu dans les petites villes de marché de Kutch et de Saurashtra, à des femmes de pasteurs et d’agriculteurs qui, avec des ciseaux, le découpent en fragments de forme grossièrement carrée, circulaire ou triangulaire.

Ces bouts de miroirs sont dépourvus de trous grâce auxquels on pourrait les fixer sur le tissu : ils sont donc d’abord maintenus en place par quatre fils : deux verticaux et deux horizontaux- il faut qu’ils soient bien tendus et pas trop près des bords, car sinon le miroir tombera.

On brode ensuite par-dessus une broderie au point de shisha, de boutonnière ou d’épine : il existe de très nombreuses variantes

 

 

Mica*

Le mica est le nom d’une famille de minéraux, du groupe des silicates sous-groupe des phyllo silicates formé principalement de silicate d'aluminium et de potassium. Avec le quartz et le feldspath, il est l'un des constituants du granite.

Le mot mica vient du latin micare signifiant briller, scintiller1.

Une autre étymologie propose "miette" parce que cette roche est friable2.

Il est caractérisé par sa structure feuilletée (phyllo silicates) donnant le plus souvent forme à des paillettes, son éclat métallique et sa grande résistance à la chaleur. Les propriétés des micas, leur transparence, leur hétérogénéité, leurs propriétés thermiques et leur bonne isolation électrique, font qu'on les retrouve dans de nombreuses utilisations.